Maki fraise-citron confit (végane)

Il y a des recettes comme ça qui vous trottent dans la tête pendant un moment, et dont vous ne pensez pas qu’elles seront si intéressantes que ça, dans le fond. Et alors parfois : la claque. Que dis-je : la surprise. Une explosion de saveurs telle qu’aucun ami n’a même l’idée de vous faire remarquer que votre dessert n’est pourvu ni de lait ni d’oeuf. Bref, j’ai posé mon assiette de maki, j’ai à peine pu en goûter un (heureusement que j’avais pu manger les quelques ratés ^^).

Mais avant tout, je vais vous expliquer ma démarche : cela fait quelques temps que, peut-être l’aurez-vous noté avec mes gâteaux « mouchetés » (carottes/betteraves ou cakes de légumes), j’expérimente le séchage. Et je suis donc passé au « cuir végétal » (celui qui se mange). Mais késako ? Eh ! bien, il s’agit de compote déshydratée. Une fois l’opération effectuée, on assiste à un miracle : une feuille de fruit qui peut permettre de faire presque n’importe quoi. Moi j’ai choisi maki et sashimi, mais je pensais aussi à samoussa ou d’autres formes faites avec des feuilles de brick. Ici c’est plus intéressant en maki, parce que le visuel est vraiment bluffant avec son cœur d’écorce de citron confite ! (mais vous ferez bien ce que vous voulez…)

Alors, passons à la recette.

Ingrédients du cuir de fraise :

  • fraises

  • option : sucre (maxi 20%)

  • OU de la compote de fraises (max 20 % de sucre)

Ingrédients du riz au lait :

  • 100g riz rond

  • 500ml lait de soja (calcium pour ma part)//ou lait de riz pour les sans gluten

  • 10 feuilles de menthe

  • 50g de sucre en poudre

Ingrédients de l’écorce de citron confite (pour 3 citrons) :

  • écorce des citrons (16 lanières par citron)

  • 400ml eau

  • 100g sucre

Préparation du cuir de fraise :

  1. répartir sur 5 mm d’épaisseur sur une plaque ou du papier sulfurisé

  2. laisser sécher pendant 6 bonnes heures à 70°C (dépend des fours ou des déshydrateurs, vous verrez bien quand vous pourrez décoller un bord et que « ça tient » ! ^^)

Nota : se conserve très longtemps (et vraiment trèèèès longtemps dans un sac hermétiquement fermé sans air, comme tout produit déshydraté)

Nota 2 : Eh ! oui, le mieux est d’être prévoyant et de faire ça la veille au soir, un peu comme les écorces de citron confites !

Préparation du riz au lait :

  1. mettre le riz, le lait et le sucre à feu très doux pendant 1h

  2. les 15 dernières minutes, ajouter les feuilles de menthe

Nota : ne se conserve pas vraiment : 24h c’est bon, 48 aussi, mais la couleur ne sera plus au rendez-vous (le riz au lait sèche sur la partie exposée à l’air)

Préparation de l’écorce de citron confite

  1. Récupérer délicatement l’écorce (je découpe l’écorce d’un citron en 4 et je ne détaille en lamelle qu’une fois blanchie)
  2. Faire blanchir 5 fois (mettre les écorces dans de l’eau froide, porter à bouillir, égoutter, passer sous l’eau froide)

  3. Mélanger sucre et eau, mettre à bouillir, puis à feu très doux 10 minutes

  4. Ajouter les écorces, puis ne jamais mélanger pendant 1h

  5. Laisser sécher 5 heures au moins

Nota : se conserve aussi incroyablement longtemps, mais faites attention aux réserves, elles disparaissent incroyablement vite !!!

IMG_7421

Pour l’assemblage, l’idéal serait d’avoir un rouleau à maki, mais si on en a pas, pas de frayeur : ça fonctionne très bien !

  1. Sur un grand rectangle de cuir de fruits, mettons de 5 cms de large et de 20 cms de long (la longueur n’a aucune importance, et la largeur dépendra du diamètre que vous voulez obtenir), déposer le riz-au-lait (refroidi ou très tiède) en fine couche (là encore, fonction de votre diamètre : je mets 5 mm grosso-modo)
  2. Laissez environ 1cm de libre sur la partie la plus loin de vous
  3. Déposer les écorces de citron confites de manière à créer une ligne, au centre si vos makis sont fins, vers vous en faites des gros
  4. Roulez jeunesse ! (voir Nota 1)
  5. Coupez votre tube en makis, et dressez !

Nota 1 : Afin de refermer le maki, humectez avec un pinceau (ou votre doigt) le cuir laissé libre de riz-au-lait

Nota 2 : n’hésitez pas à nettoyer à l’eau au pinceau votre rouleau avant de le découper en makis, mais n’exagérez pas ou laissez encore un peu sécher le cuir avant la découpe

Régalez-vous, et puis faites aussi un tour sur le blog Tout cru dans le bec, qui m’a longtemps trotté dans la tête avant de réaliser ce dessert-cuit !

This entry was posted in $1$s. Bookmark the permalink.

2 thoughts on “Maki fraise-citron confit (végane)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *